Le Plateau s’arrache et lève les bras

Le Plateau s’arrache et lève les bras

L’USPS (4e) recevait Lavernose (3e) après un match aller où les banlieusards toulousains s’étaient distingués par un rugby d’un autre temps.

Jouant avec le vent en première période, les visiteurs monopolisent le ballon. Les esprits s’échauffent et un jaune (15e) de part et d’autre calme les joueurs. Le rugby reprend ses droits. A la 21e, Lavernose transforme une pénalité (0-3). Le Plateau tente de revenir dans la partie mais la défense adverse est solide. Ce sont les “rouge et noir” qui doublent la mise sur une nouvelle pénalité. Les “montagnards” ne rentrent toujours pas dans le match. Il faut la botte de Marcerou pour les faire rester dans les clous (3-6). Le score ne va pas évoluer jusqu’à la mi-temps.

A la pause, le capitaine Bernard sermonne ses équipiers. Le Plateau fait le forcing mais commet trop de fautes, surtout sur les placages. Les visiteurs passent une nouvelle pénalité (3-9, 50e). Quatre minutes plus tard, Marcerou remet ses copains dans le bon sens sur pénalité également (6-9).

Les Ariégeo-Audois vont alors se réveiller. Les pieds de Marcerou, Geraud et Caux font courir l’adversaire et les avants, pourtant moins physiques, sont plus pressants. Et après une mêlée aux 15 m et plusieurs pilonnages, les visiteurs se distinguent, obligeant l’arbitre à sortir un carton rouge dans chaque camp.

Les dernières minutes sont de haute intensité. L’USPS campe dans les 5 m adverses, les visiteurs accumulent les fautes et le Plateau, les pénaltouches. Il faut attendre les dernières secondes et la dernière pénaltouche pour que les lignes arrière locales délivrent les supporters, venus en nombre. Le ballon vole en bout de ligne. Marcerou fixe et donne à Valero qui pointe en coin. Ce même Marcerou transforme et l’USPS l’emporte sur le fil (13-9).

B.C